CES 2017 : quelles innovations dans le domaine de la santé ?

Par - 24 janvier 2017
CES 2017 et innovations santé

Une fois encore, la santé a été, cette année, l’un des secteurs les mieux représentés au CES 2017 (Consumer Electronic Show) de Las Vegas : sur un total de 3 800 exposants, 400 proposaient des innovations liées à la santé et au bien-être.

 

Quelles sont les principales innovations santé qui ressortent de cette nouvelle édition ?

 

 

Dans un article très intéressant, l’Atelier recense et illustre les principales innovations technologiques présentées lors de cette édition 2017. Ces nouveautés s’appuient sur les technologies suivantes : les objets connectés, l’Intelligence Artificielle (IA), la robotique, les plateformes, l’analyse génomique ainsi que la réalité virtuelle et augmentée.

Vous trouverez ci-après une synthèse de cet article.

 

Les objets connectés 

Les objets connectés ont maintenant vocation à suivre le parcours de soins du patient, à l’hôpital, en ville (chez le médecin ou chez le pharmacien) et, bien sûr, à domicile. Les plateformes ou systèmes de télémédecine intègrent également, de plus en plus souvent, de façon native, des objets connectés pour assurer un lien en continu avec les professionnels de santé et enrichir la collecte de données sur les patients.

Concernant les wearables (bracelets, montres ou brassards connectés…), tout l’enjeu réside aujourd’hui dans la capacité des solutions et services associés à garantir un usage et un engagement dans la durée, gage de l’efficacité des dispositifs.

 

L’Intelligence Artificielle (IA) 

Les nouvelles générations d’objets connectés sont maintenant capables d’intégrer de l’Intelligence Artificielle via des assistants ou coach virtuels et ouvrent ainsi la voie à la réalisation d’autodiagnostics à distance (en s’appuyant sur des systèmes comme Watson par exemple).

 

La robotique 

Les innovations liées aux progrès de la robotique se multiplient, tout particulièrement en appui à l’apprentissage (en permettant d’associer les dimensions ludique et l’éducative) ou dans l’amélioration des conditions de vie des personnes âgées ou handicapées.

 

Les plateformes 

Devant la prolifération des dispositifs connectés et l’afflux de données à traiter, la capacité à consolider les informations collectées puis à produire des analyses et synthèses pertinentes devient cruciale. De même, l’accès pour chaque patient, à tout moment et en tout lieu, à ses données de santé (via, par exemple, une fonctionnalité de type « Blue button ») est désormais possible.

 

L’analyse génomique 

Même si ce secteur n’en est qu’à ces balbutiements, il a connu en 2016 la plus forte croissance en termes de montants investis (+116% par rapport à 2015).

Des startups proposent maintenant à tout individu de « devenir maître de ses données génétiques » et de choisir les domaines qu’il souhaite analyser (par exemple, les prédispositions génétiques dans le domaine dermatologique, nutritionnel ou bien les origines généalogiques…).

 

La réalité virtuelle et augmentée 

Elle permet d’enrichir, de simplifier et de réduire les coûts de formation des professionnels de santé avec des usages très variés (dans le domaine de la chirurgie ou de la recherche par exemple). Et, c’est également un outil de sensibilisation et d’explication très efficace à destination des patients.

 

Toutes ces innovations sont autant d’outils qui permettent au patient de mieux prendre en main sa santé et de devenir véritablement acteur, au quotidien, de sa santé. Il est toutefois essentiel de ne pas négliger les enjeux de confidentialité et de cybersécurité qui demeurent, plus que jamais, essentiels…

 

Pour lire l’article dans son intégralité 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez nous proposer un article pour notre blog ?

Écrivez-nous !